HOTEL OLYMPIA HOTELS OLYMPIA HOTEL ANCIENT OLYMPIA HOTELS ANCIENT OLYMPIA RESORT,GREECE, ??????????, ??????????, ?????? ???????, ???????, ????????????,
Accueil Destination Rester Expérience Prestations de service bassin Taverna Le Jardin Visites Activités Awards Photo Gallery Covid-19 Contact Offres spéciales
 EN   GR   FR   RO   IT   ES 

OLYMPIE ANTIQUE

Olympie est situe a l’ouest du Péloponnèse à l’endroit de la vallée des dieux et du sanctuaire sacré de la Grèce Antique. Olympie est le lieu où les Jeux Olympiques sont nés et où les manifestations sportives les plus importantes ont débuté. Olympie constitue une des destinations préférées du monde entier et c’ est un grand nom fort réputé et reconnu partout dans le monde.
Visitez le lieu archéologique d’ Olympie, les deux Musées et les bâtiments sauvegardés de Altis Sacre: le Gymnase, la Palestra, le Vouleftirion, le Temple à Ira et à Zeus.
Le stade antique des Jeux Olympiques a connu des jours de gloire et au travers de la compétition et l’émulation les polémiques et les rivalités, la haine et la passion, tout s’est transformé vers une course irréversible de paix et de réconciliation ayant comme prix une branche d‘olivier.
Les visiteurs de l’Olympie Antique peuvent se promener dans les bâtiments impressionnants antiques que les Grecs anciens utilisaient pour honorer les dieux, pour s’entrainer, pour tenir des conférences etc. On peut visiter le musée et voir de près les pièces exposées parmi lesquelles on trouve Hermès de Praxitèle, une parmi les statues les plus connues de l’antiquité, la Victoire de Peonios, un chef d’œuvre de l’art plastique antique et le décor sculpté de temple de Zeus qui est une parmi les plus belles trouvailles de l’art grec antique. Le fronton du temple de Zeus représentait la bataille de Lapithes contre les Centaures Mythiques.
Pendant le dixième au neuvième siècle avant Jésus-Christ se situe la période où Altis, le bosquet sacré, a commencé à se former. Le bosquet d’ Altis était entièrement planté d‘oliviers, de pins, de platanes, de peupliers et de chênes. C’est pendant cette époque que le culte à Zeus a été établi. Ainsi Olympie a été transformée de lieu d’ habitation en lieu de culte.
En 776 a. J-C, en l’honneur de Zeus, les Jeux ont été réorganisés par Ifitos, le roi de Ilis, Kleosthenis, roi de Pisas et Likourgos, roi de Sparte qui ont tous établi la trêve sacrée. La cérémonie nommée “Olimpia” avait lieu tous les quatre ans et bientôt elle a acquis un caractère panhéllenique. A cette manifestation fédératrice seulement des mâles Grecs libres pouvaient participer. Des Grecs qui venaient des Portes d’ Hercule, de la Mer Caspienne et de l’Afrique avaient le droit de combattre et d’assister les Jeux. Parmi les spectateurs il y avait des philosophes, des sages, des héros et des hommes réputés. En accord avec le contrat de la trêve, toutes les hostilités entre les villes grecques devaient cesser pendant les Jeux.
Cet accord fut respecté et validé pendant plusieurs siècles par les villes grecques. La statue a Ifitos se trouve dans le temple a Zeus et représente l’aspect de l’Hostilité qui met la couronne de la victoire sur Ifitos. Les Jeux duraient cinq jours et comportaient: course, course de chars, lancer de disque, lancer de javelot, saut, lutte, boxe et pentathlon. Le prix pour le vainqueur était kotinos, une couronne d‘olivier. Les vainqueurs des Jeux se considéraient en tant que héros. Les poètes, les musiciens chantaient pour leur beauté et les sculpteurs créaient leur statues.  
Au cours de la période Archaïque furent construits le temple à Ira, la prytanee, le Vouleftirion, les trésors et le premier stade. L’apogée du sanctuaire a continué pendant la période classique lorsque le temple grandiose à Zeus fut construit (470-456 a. J-C), des salle de bains, des galeries, des trésors et le stade hors du sanctuaire à Altis. En 430 av. J-C., le sculpteur fameux Fidias a construit la statue gigantesque et chryséléphantine de Zeus qui est une parmi les sept merveilles du monde et est exposée dans le temple en tant que statue de culte à Zeus.
Pendant la période Hellénistique, le Gymnase et la Palestra ont été construits et pendant la période Romaïque, des thermes, des habitations de luxe et l’aqueduc ont été créés. Les milliards des statues et les autres chefs -d’œuvre précieux qui se trouvaient partout dans le lieu sacré à Altis, ont été perdus car le sanctuaire a été pillé plusieurs fois. La fonction du sanctuaire a continué pendant les premières années du christianisme sous l’empire de Constantin le Grand. EN 393 apr. J-C les derniers Jeux ont eu lieu. Un peu plus tard l’empereur de Byzance Theodossios I, a interdit définitivement leur celebration.

Alphios

Alphios est le plus grand fleuve du Péloponnèse. Dans l’antiquité, les gens croyaient que Alphios était un jeune homme qui aimait la chasse. Il se baladait dans les forêts épaisses de la préfecture Arcadia et avec son arc il tuait des cerfs, des sangliers et autres animaux sauvages. Un jour il a rencontré une nymphe très belle. Il fut étonné de sa beauté; elle est partie en hâte sans lui parler. Il l’a recherchée et a été informé qu’elle s’appelait Arethousa. Ils se sont rencontrés de nouveau, ils ont parlé pendant des heures, Alphios est tombé amoureux de Arethousa et lui a proposé le mariage. Or Arethousa a refusé: elle a choisi de rester libre. Pour éviter Alphios, elle a voyagé en Sicile. Mais, elle ressentait la nostalgie du Péloponnèse et elle rêvait de son retour. L’un des dieux, désolé de la situation d’Arethousa, l’a transformée en source abondante et limpide dont l’eau rejoignait le fond de la mer, tentant d’atteindre les côtes du Péloponnèse. Alphios se sentait très malheureux, il la recherchait partout mais en vain. Le même dieu ayant pitié de lui, l’a transformé en fleuve. Il a mis sa source sur les monts d’ Arcadia: son eau abondante et limpide traversait Olympie et coulait fougueusement dans la mer Ionienne rencontrant l’eau de la source de Arethousa. Ainsi, les deux jeunes qui n’ont pas pu s’unir pendant leur vie se sont unis après leur mort au fond de la mer. L’allégorie du mythe indique clairement la gestion de cet écosystème important de Alphios combinant le développement économique et la protection de l’environnement. Alphios est le plus grand et le plus important fleuve du Péloponnèse, d’une longueur de 116 km. A son passage il créait des vallées fertiles, des lacs, des petites rivières et des paysages d’une beauté magnifique. Les régions traversées par Alphios, ont eu un rôle définitif dans l’histoire humaine et dans la culture grecque. L’exemple le plus clair de tout est l’Olympie Antique.

Sur les berges d’Alphios sont nées et se sont développées les valeurs les plus importantes de l’humanité. Dans la vallée d’Olympie, à partir de 776 av. J.-C, Alphios a incarné travaux et exploits, mythes, mémoires, secrets cachés et sauvegardés durant plus d’un millénaire jusqu’au moment où les excavations de l’Institut Archéologique Allemand ont démarré dans la région du sanctuaire à Altis: le trésor archéologique de la terre olympique a été révélé. En suivant le cours d’ Alphios, on revit les moments les plus grands de l’histoire grecque.

Foloe

Le plateau de Foloe se trouve sur le département continental de Ilia, aux bords avec Arcadia et Achaia, au sud-ouest des pieds du mont Erimanthos. Foloe appartient à la municipalité de Olimpia. Foloe a pour altitude 650m environs et couvre une espace de 42.000 hectares. Foloe a pris son nom du roi mythique Folo, ami d’Hercules. Sur le plateau de Foloe se trouve une des plus grandes forêts de chênes qui est parmi celles d’ Europe complètement hermaphrodite. La qualité environnementale et l’importance du plateau est confirmée par le fait que Foloe est enregistré dans le réseau écologique Natura 2000. Sur tout le plateau que les aborigènes appellent “le balcon à Ilias”, ce sont les chênes qui dominent. La foret de Foloe est une des forets les plus rares et constitue un cas unique dans les Balkans. Ses chênes sont très hauts; quelques uns sont droits comme les cyprès et quelques autres volumineus et multifilaires. Proches des régions habitées et des ravins il y a des châtaigniers, des platanes, des houx, des chênes verts, des arbousiers, des bruyères, des noyers et des arbres fruitiers. A Foloe se trouvent la source de Ladonas Piniakos ( ou Iliakos) , Sillies où une gorge se forme et se caractérise comme région d’un grand valeur historique et écologique. Dans la mythologie c’est à Foloe où Hercules a jeté son filet pour arrêter le sanglier erimantheen. Une mer de chênes toute verte à une courte distance d’Olympie, vous attend pour vous balader dans ses bras.

ANDRITSENA – EPIKOURIOS APOLLONAS (TEMPLE D’APPOLO)

Andritsena est un beau bourg aux couleurs traditionnelles, avec des fontaines en pierre et des platanes ombreux, situé sur les pentes du mont Likeo, à 60km d’ Olympie. A Andritsena il y a une librairie réputée où se trouvent des documents sur la lutte de liberation et un musée folklore.
Le temple d’Apollon à Vasses, de la région Figalia, à 15 km d’Andritsena, est un des temples les plus importants et imposants de l’antiquité. Le temple a été dédié par le peuple de Figalia a Apollonas parce que le dieu Apollon les a sauvés de la peste. Le temple s’élève à une hauteur imposante de 1130m au centre du Péloponnèse, 14km au sud de Andritsena et 11km au nord-est de Perivolia. Le temple a été édifié au cours de la seconde moitié du cinquième siècle av.J.-C., autour de 420 – 410 av.J.-C. probablement par Iktinos qui fut l’architecte de Parthenon.
Le temple d’Apollon est consideré comme un monument d’importance universelle et un parmi les monuments les mieux sauvegardés de l’antiquite classique. Le temple était le premier monument en Grece inclus aux Monuments du Patrimoine International par l’ Unesco en 1986. Une partie de la frise du temple a été détachée en 1814 et est exposée au Musée Britanique à Londres.

Karitena

Karitena est un village de la région continentale d’Arcadias, à Gortinia, 20 km au sud-ouest de Megalopolis et d’altitude de 500m. Au debut du 13eme siècle, le château a été bâti et la région constituait une des 12 baronnies que les Francs ont installé sur le Péloponnèse. Karitena est passée des Byzantins aux Venitiens et ensuite aux Turcs jusqu’au debut de la révolution en 1821 pendant laquelle Karitena était le centre des exploitations stratégiques et de la coordination de la lutte. Le chef des forces locales était Theodoros Kolokotronis.

Le lac et la mer de Kaeafas

Prenez votre bain dans les eaux chaudes des sources thermales du lac de Kaeafaas ou sur la plage blonde et magnifique de la mer Ionienne et contemplez le coucher du soleil tout rouge dans la pleine mer.

Νemouta - Erimanthos

La rivière Erimanthos est la frontière naturelle des départements Ilias et Achaias et a ses sources sur le mont Erimanthos. C’est a cet endroit là que la nature discute avec l’homme. Des platanes, des oliviers, des plantes diverses, des fleurs et des roches offrent l’abri aux animaux sauvages. L’eau des fontaines propres et limpides jaillissent partout et rend le paysage unique.

Le chemin de Hercules

Le chemin de Hercules, des centaures et du sanglier erymanthien.
Le chemin a un longueur totale de 12km. Le point de départ est devant le Musée Ecologique, (centre de renseignement et d’information des forêts de chênes de Foloe de la region Loutsa), et traverse une partie de la forêt. Le chemin mène à la gorge du fleuve Erimanthos qui passe par des gorges verticales. Erimanthos, parfois tranquille, parfois impétueux forme des chutes splendides. Vous êtes invités à vivre une expérience sensationnelle dans un paysage vierge avec une grande variété d’images, de lieux où la végétation abonde, de la faune, des eaux limpides, des odeurs et des bruits qui vous envoutent. Le chemin aboutit sur le pont de Sein Aga. A ce point là, le visiteur a le choix de deux chemins menant au terminus du village de Nemouta .
Α. Passez par les chutes de Charatsari où se trouvent 8 chutes splendides du ruisseau Chartsari de 15m à 42m de hauteur. Il s’agit d’un trésor de beauté naturelle à Ilia, inconnu du grand public jusqu’à nos jours. Ceux qui y sont allés en reviennent enthousiasmés de la vue inoubliable. Cet endroit s’est fait connaître grâce au long combat d’un groupe des jeunes gens qui vivent là.
Β. Des chutes d’Aboula où se trouvent les 17 chutes magnifiques de la gorge Aboula de 15m à 52m de haut. Le promeneur a la possibilité d’admirer la beauté sauvage de la nature en traversant les forêts de chênes, de pins et de platanes, de saules et de rencontrer sur son passage, pas seulement un grand nombre d’oiseaux, d’insectes et d’animaux sauvages mais aussi les ruines des moulins à eau ou de poudre.

Neda (chutes)

Au cœur de l’été vous pouvez vous rafraîchir en vous plongeant dans les eaux froides de cette piscine naturelle formée par les chutes formidables de Neda. Neda est un fleuve avec beaucoup de beautés naturelles et un parcours très intéressant pour ceux qui aiment la marche. Neda vient des sources que Rea (la mère de Zeus) a créé pour se laver les cheveux après la naissance de Zeus. Le fleuve a pris son nom de la nymphe Neda, qui avec d’autres nymphes prenaient soin du petit dieu, loin des dispositions infanticides de son père Cronos. Neda est parmi les rares fleuves grecs qui ont un nom féminin.

Katakolo

Dans la région de Katakolo – Agios Andreas, à 20km d’Olympie, vous pouvez découvrir des plages exotiques et de petits golfes où vous pouvez jouir du soleil et de la mer. En plus, vous pouvez prendre votre café ou votre ouzo frais ou votre bière en compagnie de mezedes savoureux dans les divers bars et cafés de la région.

Le château Chlemoutsi

Le château Chlemoutsi domine au sommet d’une colline et a une vue panoramique sur la vallée Ilias et la mer Ionienne. Il fut bâti par Godefrige A Villarduine en 1220 apr. J.-C. et constitue le seul point que la principauté des Francs à Achaia n’est jamais parvenu à occuper. Le château est passé des Grecs aux Venitiens et puis au Turcs jusqu’à la révolution grecque pour l’indépendance en 1821. Ses principales caractéristiques franques sont inaltérées de telle manière que le château est considéré comme un exemple clair de forteresse franche et de l’architecture des Francs sur le Péloponnèse

Kalavrita

Sur la pente du mont Chelmos à la hauteur de 750m est situé Kalavrita. Les maisons pittoresques, les belles rues et les platanes créent un grand hameau tranquille. A quelques minutes du village, sur une rocher, est bâti le château vénitien de “Orias”. A Kalavrita, il est conseillé de visiter le monastère de Sainte Lavra, bâti en 961 et situé à la hauteur de 961m;
Auparavant y vivaient 961 moines. C’est par le monastère plus contemporain, bâti en 1689 que le message “La Liberté ou la mort” a été entendu et répandu: ce message est devenu la Conscience du peuple Grec pendant la révolution de 1821.
Un autre lieu de cette région mérite la visite: c’est la Grande grotte bâtie en 362 apr. J.-C., d’une hauteur de 1000m, bénéficiant d’ une vue extraordinaire. Le temple du monastère bâti pendant le 17eme siècle, possède des fresques uniques, un sol de mosaïque et une porte en bronze ornée des représentations en relief.
La station de ski de Chelmos se trouve à 14km de Kalavrita et possède 2 remontées mécaniques qui aboutissent à 2 établissements et aux pistes.
Retour au sommet